Genève Education Football
Juniors portant des drapeaux

SERVETTE ARRACHE UN POINT COURAGEUX

Photo page d'accueil Photo page d'accueil

SERVETTE ARRACHE UN POINT COURAGEUX

29-04-2015

GEF M-16 / Les joueurs de Domingos Ribeiro parviennent à égaliser dans les dernières minutes, récompensant ainsi une deuxième mi-temps pleine de courage et d’abnégation.

Il régnait un parfum d’histoire samedi après-midi du côté de Balexert. En effet, deux clubs historiques (les deux plus titrés de Suisse même !), à savoir le Servette FC et Grassoppher-Club Zürich que nous nommerons « GC », comme il est coutume de faire en Super League pour parler du club zurichois, étaient opposés dans une double confrontation (M-16 et M-15) à la même heure et sur deux terrains contigus. L’occasion pour nous de nous intéresser à l’affiche du championnat de M-16 national tout en jetant un œil sur la rencontre des plus jeunes (M-15) sur le terrain synthétique.

Servette, actuel 10ème du championnat accueille donc une équipe zurichoise qui occupe la seconde place du classement et dans laquelle plusieurs internationaux suisses juniors font valoir de belles qualités.

Timide entame de match

Le match commence sur un bon rythme, les deux équipes prennent possession de la pelouse de Balexert, en excellent état. Le premier quart d’heure permet de voir que les Servettiens maitrisent le 4-2-3-1 dans lequel ils ont été alignés. En revanche, les Genevois ont de la peine à garder le ballon. Malgré les demandes répétées de leur entraîneur Domingos Ribeiro, ils s’en débarrassent plus souvent qu’ils n’en font bon usage.

La première situation dangereuse intervient peu avant la 20ème minute, alors que Quntoles – bientôt intenable sur son côté droit – se retrouve seul au second poteau mais ne parvient pas à trouver le cadre du portier Gonzalez.

Entre temps les M-15 d’Anthony Braizat ont ouvert le score puis se sont faits rejoindre dans la foulée par une équipe de GC venue pour accrocher quelque chose contre le second de ce groupe national.

Les M-16, quant à eux, occupent bien le terrain mais peinent à animer le jeu en phase offensive et manquent trop souvent d’agressivité défensive. GC en profite pour développer un jeu propre, fait de passes courtes et de solutions entre les lignes qui met à mal la jeune formation de Ribeiro.

GC passe devant

Cela va permettre aux Zurichois de se créer plusieurs occasions et sur l’une d’entre elles, consécutive à une perte de balle servettienne, Lagona ne se pose pas de question et ouvre le score logiquement pour des visiteurs qui maîtrisent désormais parfaitement leur match.

Lagona, buteur zürichois aux prises avec Mendes Lagona, buteur zürichois aux prises avec Mendes

Au même moment ou presque, les M-15 « bleu et blanc » passent l’épaule sur le synthétique. Les Sauterelles sont en train de jouer un bien mauvais tour à nos deux équipes genevoises pas complètement rentrées dans leur match respectif.

Les M-16 frisent même la correctionnelle lorsqu’une relance hasardeuse sur un 5 mètres de Gonzalez permet à Lagona d’être tout proche de doubler la mise. Heureusement, le gardien grenat se reprend et dévie l’envoi qui se dirigeait vers sa lucarne sur le poteau et maintient ainsi son équipe dans le match.

Le bloc grenat est trop distendu et les transmissions sont trop imprécises pour espérer contrarier une équipe de GC bien en place et dont les passes précises, assurées et utiles permettent une bien meilleure utilisation du ballon. On arrive ainsi à la mi-temps sur ce score de 1-0 pour les visiteurs, parfaitement logique. Il va falloir aux Servettiens du courage, de la détermination et plus de précision dans leurs gestes pour espérer mettre en danger le dauphin de ce championnat.

Quelque peu avant, les M-15 boivent le thé avec un retard de deux buts (1-3), à la surprise des spectateurs présents, compte-tenu du classement des deux équipes et du niveau de jeu habituel de la troupe de Braizat.

Les M-15 de GC sont devant à l'heure du thé Les M-15 de GC sont devant à l'heure du thé

On espère que les Genevois, de part et d’autre, sauront nous montrer de bien meilleures intentions en seconde période pour ne pas voir GC repartir de Balexert avec la totalité des points en jeu ce samedi.

Changement d’état d’esprit

Alors que les M-15 sonnent le glas de la révolte en revenant à 2-3 dès l’engagement, les M-16 nous montrent un bien autre visage. Les joueurs sont enfin trouvés dans de bonnes conditions et Omeragic, qui n’avait jusque-là pas pu exploiter de bons ballons, peut désormais dévier, conserver et permettre à son équipe de jouer plus haut.

L’agressivité des Grenat leur permet de moins subir le jeu et de récupérer le ballon bien plus haut. C’est d’ailleurs sur l’une des pertes de balles des visiteurs qu’Okorougo est tout proche d’égaliser mais le cadre se dérobe de peu.

Okorougo tente de se défaire de l'étau zürichois Okorougo tente de se défaire de l'étau zürichois

Domingos Ribeiro, qui a déjà procédé à un changement en première mi-temps, effectue son second remplacement. Bothereau fait alors son entrée et cela va apporter fraîcheur et liant au milieu de terrain.

Servette pousse, GC plie…

Les Grenat ne sont en revanche pas à l’abri d’une absence coupable et, sur une mauvaise relance, ils sont tout proches d’encaisser un second but avant qu’un défenseur ne sauve devant son but. Le match s’emballe enfin et les gardiens sont mis à contribution. Les deux portiers se mettent en évidence et évitent à leur équipe de prendre un but.

Le public du stade de Balexert, dans son ensemble, commence à s’enflammer avec l’égalisation des M-15. Il reste alors une bonne trentaine de minutes et tout reste encore jouable de chaque côté.

Du côté herbe et M-16 donc, Okorougo continue d’insister sur son flanc droit, il lui manque juste un brin de spontanéité pour donner des traits plus décisifs à ses actions.

On sent que les débats s’équilibrent et que la formation de Ribeiro à un coup à jouer. A condition, toutefois, d’être très vigilante défensivement et de jouer les coups offensifs à fond. Et ce malgré une opposition de très grande qualité dans laquelle plusieurs internationaux juniors (Balmer, Pusic, Quntoles et Cagras) présentent de très belles qualités techniques et une parfaite maitrise tactique.

Les M-15 montrent la voie…

Alors que les M-15 poussent pour passer l’épaule mais se heurtent à un gardien zurichois plusieurs fois bien à son affaire, ils vont finir par être récompensés de leurs efforts à moins de 15 minutes du terme. Le public applaudit alors l’avantage pris par les Grenat. On entend Braizat exhorter ses joueurs à travailler sur l’aspect mental de la partie et ne pas se déconcentrer après ce formidable retournement de situation. Ceux-ci ont parfaitement entendu le message et inscrivent, dans la foulée, le but du 5-3 qui met GC à terre.

Haliti s'en va défier et tromper le portier visiteur Haliti s'en va défier et tromper le portier visiteur

Pendant ce temps là, les M-16 donnent leurs dernières forces dans la bataille. Malgré la difficulté de ce jour à trouver la faille dans le jeu au sol, ils réussissent, au prix d’un engagement physique irréprochable, à obtenir des coups francs de plus en plus intéressants. GC recule et commence à subir, la formation suisse-allemande plie mais ne rompt toujours pas. Les coups francs servettiens manquent encore de convictions et de précisions pour ressembler à de réels coups de butoir sur la cage zürichoise.

Les minutes s’écoulent, Servette insiste. Okorougo sert Ajdini au 5 mètres, malheureusement le numéro 8 genevois ne peut frapper la balle correctement pour inscrire le but de l’égalisation.

La délivrance

C’est alors qu’on pense que la partie sera sifflée sur ce score frustrant au regard de la seconde période des visiteurs qu’un énième coup franc de Cid Cruz trouve Tusiama. Ce dernier crucifie le portier visiteur d’une tête à bout portant et offre un point à des Servettiens fous de joie. Plus rien ne sera marqué et les joueurs de Domingos Ribeiro arrachent un point qu’ils auront été chercher avec leurs tripes. A noter la belle performance d’un trio arbitral bien inspiré pour diriger cette partie.

Tusiama trouve enfin la faille et libère son équipe Tusiama trouve enfin la faille et libère son équipe

Entre-temps, les M-15 scellent le score et terminent sur un prolifique 6-3, avec une seconde période qu’ils ont dominé par 5-0. Belle réaction de la part des joueurs d’Anthony Braizat.

Réactions des entraîneurs 

L’entraîneur des plus jeunes servettiens engagés cet après-midi, Anthony Braizat, nous confiait à l’issue de la partie : « On a démarré timidement, sans gagner nos duels. Cette génération est intéressante avec le ballon mais elle doit encore apprendre à jouer sans et en être privés parfois. Cela nous a coûté la qualification lors de la Coupe Nike où Bâle a marqué d’entrée et nous n’avons pas su inverser la tendance. Aujourd’hui, il y a une bonne réaction. On perd 1-3 à la mi-temps mais on termine à 6-3, c’est positif. Dès qu’on gagne les duels et qu’on joue juste on est rapidement dangereux. Cette équipe est très talentueuse et possède plusieurs internationaux juniors, mais elle doit apprendre à se faire mal et à vivre des périodes moins faciles durant un match ». Et le coach de conclure en guise de message : « Nous avons un formidable vivier de joueurs à Genève et il faut sauver ça ! »

Les M-16, de leur côté, auront arraché un point qui récompense un état d’esprit et une combativité contre une équipe de GC techniquement, tactiquement et physiquement de très belle qualité, ce que nous confirmait Domingos Ribeiro : « Notre première mi-temps est la résultante d’une semaine rythmée par des tests et des entraînements en moins grand nombre, car nous avons donné congé après la victoire à Aarau. Cette équipe doit toujours être à 100% pour pouvoir espérer quelque chose. Nous avons joué contre une magnifique équipe de GC qui est, selon moi, la meilleure du groupe, même devant Bâle qui la précède pourtant au classement. On a peut-être un peu trop respecté ce redoutable adversaire en première mi-temps mais on a bien su réagir après la pause. Ce point récompense le courage et l’abnégation de mes joueurs. »

Ce samedi après-midi se termine donc bien mieux qu’il n’avait commencé du côté de Balexert. Les secondes mi-temps des deux formations servettiennes ont permis de voir une réelle évolution au fil de leurs matchs respectifs. De bonne augure pour la suite et la fin du championnat.

La relève est là, tant au niveau de l’état d’esprit que de la qualité des joueurs de ces deux équipes. Espérons que la situation financière du Servette devienne rassurante pour que son avenir puisse être aussi prometteur que les jeunes talents qui évoluent au sein de son académie. Afin aussi, de pouvoir envisager que ce genre d’affiches au niveau juniors trouve leur prolongement logique dans le championnat de Super League, dans un avenir proche.

 

Pour Proxifoot, DG

Photos: IV Sport

 

SERVETTE FC M16 – GRASSHOPPER-CLUB ZÜRICH M16  1-1 (0-1)

Stade de Balexert

Buts: 22′ Lagona 0-1, 89′ Tusiama 1-1

Servette FC (4-2-3-1) : Gonzalez – Tusiama, Marques (70′ Kunstler), Souare, Ribeiro – Dos Santos (53′ Bothereau), Mendes – De Oliveira Tavares (20′ Ajdini), Cid Cruz, Okorougo – Omeragic ©.

Entraîneur : Domingos Ribeiro

Les clubs affiliés